ÉTAT-MAJOR


ÉTAT-MAJOR
ÉTAT-MAJOR

ÉTAT-MAJOR

Ensemble du personnel qui assiste un chef militaire dans l’exercice de son commandement. L’état-major réunit les éléments de la décision et, quand elle est prise, la fait exécuter. Dans l’armée française, le chef d’état-major, auquel le général donne une large délégation de signature, coordonne l’action des bureaux: le premier bureau est chargé de la gestion du personnel; le deuxième, du renseignement; le troisième, des opérations, de l’instruction et de l’emploi; le quatrième, de la logistique (transports, ravitaillement, etc.). À certaines époques (ce fut le cas pendant la guerre d’Algérie), un cinquième bureau est chargé de la guerre psychologique. L’état-major fait partie du quartier général, auquel appartiennent aussi les commandements des armes et les directions de services (artillerie, génie, transmissions, matériel, intendance, santé, etc.).

C’est sous Louis XIV qu’on note l’apparition des premiers états-majors, dont le rôle ne fera que croître à mesure que la bataille prendra plus d’ampleur et de technicité. Sous Louis XVI, Ségur crée, en 1783, le premier corps d’officiers d’état-major; certains d’entre eux, dont Berthier, servirent brillamment l’Empereur. En 1818, Gouvion-Saint-Cyr renouvelle le corps d’état-major spécialisé, qui subsiste jusqu’en 1880; ses officiers ont tendance à perdre tout contact avec la troupe. Aujourd’hui, dans les trois armes, tout officier breveté d’état-major (sorti d’une des trois écoles de guerre) ou diplômé d’état-major (sorti d’une école d’état-major) doit, à chaque grade, faire un «temps de commandement» qui le met à nouveau en contact avec la réalité.

état-major [ etamaʒɔr ] n. m.
• 1676; de état et major
1Anciennt Liste, état d'officiers supérieurs.
2Mod. Ensemble des officiers et du personnel attachés à un officier supérieur ou général comme agents d'élaboration et de transmission des ordres. commandement. État-major d'un bataillon, d'un régiment. État-major de division, d'armée. Des états-majors. État-major de la Défense nationale. Chef d'état-major. « L'état-major est vraiment un cerveau sans lequel aucune action des bataillons n'est possible » (Maurois ). Carte d'état-major : carte de France au 1/80 000, dressée par le service de l'état-major au XIX e s.
Mar. État-major général, comprenant le cabinet du chef d'état-major général (vice-amiral), quatre bureaux et des services. — État-major d'un navire : ensemble des officiers.
3(1845) Ensemble des collaborateurs immédiats d'un chef. L'état-major d'un ministre. cabinet.
Ensemble des personnages les plus importants d'un groupe. L'état-major d'un parti, d'un syndicat, d'une entreprise. direction, 2. staff, tête.

état-major, états-majors nom masculin (de état et major) Groupe d'officiers (et de personnel qualifié) chargé d'assister un chef militaire dans l'exercice de son commandement. Ensemble des collaborateurs les plus proches d'un chef, des responsables les plus importants d'un groupe : L'état-major d'un parti. Sur un navire de commerce, ensemble des officiers auxquels viennent s'ajouter, sur les paquebots, le commissaire et ses adjoints, ainsi que le médecin. ● état-major, états-majors (difficultés) nom masculin (de état et major) Orthographe Avec un trait d'union et une minuscule. - Plur. : des états-majors. ● état-major, états-majors (expressions) nom masculin (de état et major) État-major combiné, état-major traitant de problèmes communs à deux au moins des armées de terre, de mer et de l'air. État-major mixte, état-major formé de représentants de différentes armées ou d'éléments civils et militaires. État-major particulier, cabinet militaire d'une haute personnalité. Grand état-major, en France, quartier général ou état-major d'un commandant en chef ; en Allemagne, ensemble des officiers appartenant au corps d'état-major, haut commandement de l'armée allemande. Petit état-major, ensemble du personnel de service dans les écoles militaires. ● état-major, états-majors (synonymes) nom masculin (de état et major) Ensemble des collaborateurs les plus proches d'un chef, des responsables...
Synonymes :
- tête

état-major
n. m.
d1./d MILIT Corps d'officiers attachés à un chef militaire; lieu où ces officiers se réunissent. L'état-major du général.
d2./d MAR Ensemble des officiers d'un navire.
d3./d Par anal. Ensemble des dirigeants d'un groupement. état-major d'un parti politique. Des états-majors.

⇒ÉTAT-MAJOR, subst. masc.
A.— ART MILIT. Ensemble des officiers sans troupes, collaborateurs immédiats d'un officier supérieur ou général, travaillant en particulier à l'élaboration, la transmission, l'exécution des ordres ainsi qu'à la coordination entre les opérations des différentes armes. État-major des forces armées; Grand État-Major :
1. Enfin, en 1880, le général Farre, du génie, étant ministre de la guerre, et le général Blot, de l'infanterie, étant chef d'état-major général, la suppression du corps d'état-major fut consommée. Les officiers qui le composaient furent répartis par voie de tirage au sort entre les différentes armes, et le service d'état-major, désormais ouvert, fut assuré par tous les officiers, quelle que fût leur origine, pourvus du brevet d'état-major. Ce brevet fut donné d'abord à tous les officiers de l'ancien corps, et ensuite à tous ceux qui avaient satisfait, soit aux examens de sortie de l'école supérieure de guerre nouvellement créés, soit à des examens spéciaux permettant d'obtenir directement le brevet.
CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p. 414.
2. ... l'accroissement des officiers de l'état-major au cours de la guerre de position a été un phénomène qui s'est imposé, dans les plus petites unités comme dans les plus grandes, en particulier par le développement de certains services de l'arrière qui, au début de la campagne, n'avaient qu'une faible importance, et qui en prenaient chaque jour une plus grande.
JOFFRE, Mém., t. 2, 1931, p. 391.
SYNT. État-major d'un régiment, d'une division, d'une armée; état-major de campagne; état-major d'un chef de région militaire.
P. méton. Bâtiment abritant les services de l'état-major. Aller faire viser sa feuille de route à l'état-major (Ac. 1835, 1878).
Carte d'état-major. Carte de France au 1/80 000e établie au XIXe siècle par les services de l'état-major et qui était destinée à tracer des chemins sur le terrain à l'usage des opérations militaires d'infanterie. Sur son lit [de Rosen], mêlées à des cartes d'état-major, à des plans stratégiques, traînaient des notes de fournitures (A. DAUDET, Rois en exil, 1879, p. 348). P. ext. Carte à petite échelle (du 1/20 000e au 1/100 000e).
MAR. État-major d'un navire. Les officiers d'un navire par opposition à l'équipage. Aucun officier, ou autre personne des états-majors ou des équipages (Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 53). Les états-majors et les équipages en ont reçu leur part de confort (LEDIEU, CADIAT, Nouv. matér. nav., 1899, p. 613).
Rem. Qq. dict. gén. enregistrent le sens anc. « liste des officiers supérieurs ».
B.— P. anal. [Surtout au XXe s.] Équipe restreinte de collaborateurs chargés d'assister un chef. État-major d'un ministre, d'un directeur, d'un chef d'entreprise. Synon. direction, tête. Des médecins en chef et de leurs états-majors d'internes et d'externes (VERLAINE, Œuvres compl., t. 4, Mes hôp., 1891, p. 297). Primes et bonus (...) attribués à l'état-major des firmes, aux directeurs et aux travailleurs (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 599).
Équipe dirigeante d'un groupe. État-major d'un syndicat. En matière politique (...) les tempêtes électorales supprimaient pendant de longues périodes toute autorité réelle. Entre temps les états-majors des partis se disputaient l'État (L'Œuvre, 1er mars 1941).
Au fig. La bourgeoisie est l'état-major du peuple (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 392). Gautier (...) a figuré dans l'état-major du romantisme (THIBAUDET, Hist. litt., 1936, p. 314).
Souvent péj. Groupe de personnes qui gravitent autour de quelqu'un de célèbre ou d'influent :
3. Les exclus pouvaient, avec une quasi-certitude, nommer les élus, et se disaient entre eux d'un ton piqué : « Vous savez bien qu'Oriane de Guermantes ne se déplace jamais sans tout son état-major ».
PROUST, Guermantes 2, 1921, p. 456.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [1676 d'apr. BL.-W.1-5] : 1678 (G. GUILLET, Les Arts de l'homme d'épée, Paris, 2e part. : État-Major est un nombre particulier de quelques officiers qui sont distingués du reste du Corps par une plus grande solde); 1694 (Ac. : L'estat Major, Ce sont les hauts Officiers d'une armée). Composé de État « ensemble de personnes jouissant de certaines prérogatives » et de major « principal » (cf. FEW t. 12, p. 250 et t. 6, 1, p. 58 et 60). Fréq. abs. littér. :1 773. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 707, b) 952; XXe s. : a) 4 120, b) 3 948. Bbg. LA LANDELLE (G. de) Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 41. — SCHMITT (R.). Aux sources des métaph. Vie Lang. 1972, p. 645. — Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 82.

état-major [etamaʒɔʀ] n. m.
ÉTYM. 1676; de état, I., 4., et major.
1 Anciennt. Liste, état d'officiers supérieurs.
1 En termes de guerre, on appelle état-major (…) un état particulier qui comprend un nombre de quelques officiers distingués du reste du corps, auxquels on assigne une plus grande solde et une plus grande fourniture de l'étape et de l'ustensile.
Dict. de Trévoux (1771), artÉtat.
2 Mod. Ensemble des officiers et du personnel attachés à un officier supérieur ou général comme agents d'élaboration et de transmission des ordres. Armée (cit. 12), commandement. || État-major d'un bataillon, d'un régiment.En France. || État-major de division, d'armée, composé d'un état-major général divisé en bureaux (1er bureau : personnel, effectifs, décorations; 2e bureau : renseignements; 3e bureau : opérations; 4e bureau : transports; 5e bureau : répression des activités ennemies sur les arrières, rapports avec les civils) et d'un état-major particulier comprenant les commandants des diverses armes et services. || État-major de la Défense nationale. || Chef d'état-major de la Défense nationale. || État-major d'un chef de région militaire, du général commandant une place.Officier, bureau d'état-major.Il n'existe plus en France de corps d'état-major depuis 1880. || Brevet d'état-major : diplôme délivré aux officiers admis à l'École supérieure de guerre.École d'état-major (1943) : école destinée à la formation d'officiers d'état-major subalternes. || Être affecté au service d'état-major, à l'état-major.
2 L'état-major est vraiment un cerveau sans lequel aucune action des bataillons n'est possible.
A. Maurois, les Silences du colonel Bramble, XXIV, p. 242.
Carte d'état-major : carte de France au 1/80 000, dressée par le service de l'état-major (→ Carte, cit. 21).
Mar. || État-major général, comprenant le cabinet du chef d'état-major général (vice-amiral), quatre bureaux et des services. || État-major d'un navire, ensemble des officiers de ce navire.
3 Le lieu où se tient l'état-major. || Les bureaux de l'état-major. || Être convoqué, aller à l'état-major.
4 (1845). Par anal. Ensemble des collaborateurs immédiats (d'un chef). || L'état-major d'un ministre, d'un directeur d'usine. || Le président a réuni un état-major de crise. aussi Brain-trust (anglic.).
3 Il se demanda s'il était assez aidé; s'il avait été habile à choisir ses collaborateurs (…) Il passa mentalement en revue son propre état-major (…) : M. Paul (…) qu'il faudrait utiliser au delà de ses moyens (…) Wazemmes (…) qu'il était peut-être bien imprudent de promouvoir à une responsabilité aussi haute.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXVII, p. 279.
Ensemble des personnages les plus importants (d'un groupe). || L'état-major d'un parti, d'un syndicat, d'une entreprise. Direction, tête.
Vx ou par plais. || L'état-major d'un collège, d'une association.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Etat-Major — État major D une manière générale, un état major est un organisme chargé de conseiller et d assister un dirigeant. Utilisé à l origine dans le seul domaine militaire, le terme est maintenant employé dans toutes les organisations complexes,… …   Wikipédia en Français

  • Etat-major — État major D une manière générale, un état major est un organisme chargé de conseiller et d assister un dirigeant. Utilisé à l origine dans le seul domaine militaire, le terme est maintenant employé dans toutes les organisations complexes,… …   Wikipédia en Français

  • Etat Major — État major D une manière générale, un état major est un organisme chargé de conseiller et d assister un dirigeant. Utilisé à l origine dans le seul domaine militaire, le terme est maintenant employé dans toutes les organisations complexes,… …   Wikipédia en Français

  • État-Major — D une manière générale, un état major est un organisme chargé de conseiller et d assister un dirigeant. Utilisé à l origine dans le seul domaine militaire, le terme est maintenant employé dans toutes les organisations complexes, grandes… …   Wikipédia en Français

  • État Major — D une manière générale, un état major est un organisme chargé de conseiller et d assister un dirigeant. Utilisé à l origine dans le seul domaine militaire, le terme est maintenant employé dans toutes les organisations complexes, grandes… …   Wikipédia en Français

  • État major — D une manière générale, un état major est un organisme chargé de conseiller et d assister un dirigeant. Utilisé à l origine dans le seul domaine militaire, le terme est maintenant employé dans toutes les organisations complexes, grandes… …   Wikipédia en Français

  • état-major — /ma zhor/ noun The staff of an army, regiment, etc • • • Main Entry: ↑état …   Useful english dictionary

  • 'Etat Major — [ E] tat Ma jor [F., fr. [ e]tat state + L. major greater.] (Mil.) The staff of an army, including all officers above the rank of colonel, also, all adjutants, inspectors, quartermasters, commissaries, engineers, ordnance officers, paymasters,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Etat major — (fr., spr. Etah maschor), 1) so v.w. Stab einer Truppenabtheilung; 2) Generalstab …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Etat-major — (franz., spr. etā maschōr), Regiments etc. Stab (s.d.); É. m. général, Generalstab …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.